Le champ des juifs

Le toponyme très évocateur de “cimetière des juifs”, mentionné sur l’acte de fondation du couvent des Augustins par Guillaume Flotte en 1352, constitue le témoin le plus explicite de la présence d’une communauté juive dans le village d’Ennezat. Le terrain se situait hors des murs de la Villeneuve représentés aujourd’hui par l’allée des marronniers et appelée au XIXe siècle boulevard des juifs.

Cahier N° 4

Ce cimetière a été mis au jour en 1992, suite à un dépôt de permis de lotir.

Les différents sondages ont livré un ensemble de sépultures tout à fait surprenant, le nombre total des sépultures a été estimé à 700, ce qui correspond  à une population de 200 personnes sur 2 siècles 1/2, concentrée sur les XIIIe et XIVe siècles.