L’histoire du village d’Ennezat

1000 ans d’histoire
avec ses hauts et ses bas…

Assemblée des seigneurs d’Auvergne à Ennezat

A quoi pouvait ressembler ce village en 955 pour que le duc d’Aquitaine de l’époque, Guillaume Tête d’Etoupes, décide d’y convoquer l’assemblée des seigneurs d’Auvergne pour la levée de troupes et où il y reçut leur serment de fidélité ? Et 100 ans plus tard pour que l’un de ses successeurs, Guillaume VI, décide d’y fonder un chapitre de 12 chanoines, qui entreprennent aussitôt la construction d’une l’église romane, faisant alors sortir le village de son anonymat ?

Le moyen âge une période prospère pour le village

Cette période du Moyen Age est prospère et a alors permis au village de se développer.
Ce n’est certainement pas un hasard si :
* 200 ans après la création du chapitre, en 1260, le frère de Saint Louis, Alphonse de Poitiers, qui a reçu l’Auvergne en apanage lorsque cette province est tombée dans le giron du roi des francs, décide d’y créer une de ses 26 villes nouvelles,
* à la même période, une colonie juive s’y installe pendant près de 200 ans.

Les nouveaux seigneurs d’Ennezat auront alors à cœur de faire prospérer cette ville :
– création de 2 foires annuelles par Guillaume Flotte en 1341, à la Saint Marc (25 avril) et à la Saint Michel (29 septembre),
– création d’un couvent des Augustins en 1352,
– de leur côté, les chanoines feront agrandir et embellir l’église.
……..

des jours plus sombres pour Ennezat



Mais l’incendie du château en 1690 va amorcer la descente du village, les revenus du chapitre diminuent, la Villeneuve d’Ennezat n’a pas d’octroi, les remparts sont source de conflit, le triage du Duc de Bouillon va priver les habitants d’une partie de leur pâture…

La Révolution va fusionner Ennezat le château et la Ville Neuve et le village va devoir se réorganiser.

bouleversement au XIXème siècle


Le XIXe siècle sera porteur de profonds changements qui vont bouleverser ce village essentiellement agricole :
* chemins vicinaux qui vont permettre un meilleur déplacement des gens et des marchandises,
* règlementation autour de la santé,
* école obligatoire pour tous,
* nouveaux métiers,
* création de corporations, d’associations professionnelles, de mutuelles pour que les gens ne se retrouvent plus seuls face à leurs problèmes.
……

le XXème siècle

La révolution industrielle est en marche mais elle ne profitera pas vraiment au village où il faudra attendre le XXe siècle pour voir arriver l’électricité (1909), l’eau (1929), et le tout à l’égout (1959).

Les paysans pour la plupart prennent un emploi à la ville tout en gardant leurs champs, qui ne leur garantissent pas un revenu suffisant et leurs enfants ne seront pas tentés de prendre leur succession.

Ennezat qui compte plus de 1800 habitants après sa scission avec Entraigues en 1824, va voir ce nombre décroître pour atteindre 700 habitants dans les années 1970.

L’assainissement du marais des Limagnes et la PAC (1960-1970) vont contribuer à l’amélioration de leurs revenus et à ramener au village bon nombre de citadins pas convaincus d’une meilleure vie en ville et Ennezat saura leur proposer un cadre de vie intéressant avec toutes les commodités mais sans les inconvénients de la ville.







Ennezat avec 2 484 habitants au dernier recensement en 2017
appelés les Nazadaires
Commune d’une superficie de 18,31 km2

Altitude à 308 m au mini – 333 m au maxi

Pour connaitre la démographie d’Ennezat de 1791 à 2021
Cliquez sur Courbe démographique