Les moulins, les ponts

Les moulins

Au milieu du XIXe siècle, les meuniers sont nombreux sur la commune.

Moulin de la Finias

Au début du XXe siècle, Ennezat a encore trois moulins sur la rivière Ambène :
* à l’est, le moulin de Neuillat
* au sud, le moulin Bourrat (moulin Dérus)
* à l’ouest, le moulin de la Finias, toujours visible mais en ruine.



A la même époque, le village compte 2 fours banals, celui du château et celui de la ville.

Les ponts




L’entretien de la voirie communale, que ce soit les chemins, les fossés ou les ponts, a été la grande “affaire” du XIXe siècle.

Sur un compte rendu municipal de 1821, 6 ponts sont cités :
– le pont de saignes entre Ennezat et Entraigues
– le pont de la porte neuve vers le marché aux planches allant d’Ennezat à Clermont
– le pont du champ du moulin neuf ou des combas (grand chemin de Riom à Maringues)
– le pont du Rivat allant de Maringues à Clermont
– le pont Abran allant à Chappes (délibération le 28.10.1821 pour sa reconstruction)
– le pont des Archères.
Il semble s’agir là des ponts hors du village.

Et en 1824, les délibérations du conseil municipal citent 13 ponts qui semblent être, eux, à l’intérieur du village et qui ont besoin de réparations :
– le pont de la fontaine du chateau
– le pont de la barre
– le pont des préfariés
– le pont de la croix Lebra
– le pont de la barre allant au petit ormeau
– le pont des prébats
– le pont Alaré
– le pont qui est près le pavet et au devant de chez la Borie (veuve Roussin)
– le pont du bordèle
– le pont du fossé Cleret
– le pont des perches Mobet
– le pont vers la petite rivière et au devant de la terre de M. Gerzat
– le pont sur le chemin de Neuillat.
Devant le travail colossal de réfection des ponts, 3 sont abandonnés : le pont Alaré, le pont du fossé Cléret et celui du Pavet.

Toutefois, en 1838, il faudra construire 2 ponts sur la ligne redressée Riom/Maringues devenu le chemin vicinal n° 7, puis en 1850 un aqueduc sur le chemin d’Ennezat aux Martres sur Morge en 1850.

Plan d’un aqueduc à construire sur le chemin d’Ennezat aux Martres sur Morge en 1850

Au début du XXe siècle, il y a encore un projet de construction d’une passerelle sur la rivière « Ambène » et d’un pont sur la petite rivière – lieu dit le « Pont Pendu ».

Le pont des Meules (sortie d’Ennezat en direction de Riom)